POUR PUBLICATION IMMÉDIATE

Exposition de documents espagnols rares sur la côte du Golfe du Mexique
"Les fils de la mémoire" explore les 300 premières années de l'Espagne aux États-Unis.

Mai 2011 | Nouvelle-Orléans, LA - Pendant plus de 300 ans, les explorateurs espagnols ont navigué, cartographié et colonisé une grande partie du continent nord-américain et de ses voies navigables. Ces premiers colons ont laissé une empreinte indélébile dans le sud des États-Unis, leur héritage étant ancré dans l'histoire de nos terres, rivières, baies et golfes. Cet été, une exposition itinérante qui se rendra sur la côte du golfe du Mexique examinera les liens séculaires entre les deux pays - des liens qui remontent au début du XVIe siècle, qui s'étendent à la cartographie du Mississippi et à la colonisation de l'Ouest, et qui sont toujours d'actualité.

"The Threads of Memory : L'Espagne et les États-Unis (El Hilo de la Memoria : España y los Estados Unidos)" marque les débuts aux États-Unis de près de 140 documents, cartes, illustrations et peintures rares, dont beaucoup n'ont jamais été exposés en dehors de l'Espagne. L'exposition sera inaugurée le 11 mai à la Historic New Orleans Collection, dernière étape d'une tournée américaine limitée à trois villes. L'exposition "The Threads of Memory" sera présentée jusqu'au 10 juillet au 533 Royal St. dans le quartier français. L'entrée est gratuite et la galerie est ouverte de 9 h 30 à 16 h 30 du mardi au samedi et de 10 h 30 à 16 h 30 le dimanche.

La survie de ces documents extraordinaires, sélectionnés dans les archives des Indes à Séville, témoigne de la fierté de l'Espagne pour son rôle dans la formation des États-Unis. L'exposition offre l'occasion de célébrer un héritage commun mais souvent négligé.

"L'exposition montre une histoire oubliée", a déclaré Falia González Díaz, commissaire de l'exposition et chef de la conservation aux Archives des Indes. "Le passé colonial de l'Amérique n'a pas commencé en 1607 avec la fondation de Jamestown, mais un siècle plus tôt, lorsque Juan Ponce de León a découvert la Floride en 1513, et que les expéditions d'exploration espagnoles ont élargi la connaissance du Nouveau Monde et de ses habitants indigènes."

"Les fils de la mémoire" est divisé en 10 sections, chacune explorant un aspect différent de l'histoire coloniale espagnole, comme les premières explorations en Floride, l'administration espagnole de la Louisiane et le rôle de l'Espagne dans la révolution américaine.

"Il est difficile d'identifier une pièce à voir absolument, car toutes les pièces exposées sont des trésors", a déclaré Alfred E. Lemmon, directeur du Williams Research Center au THNOC. "Chaque pièce illustre la façon dont cette région s'est développée". M. Lemmon a poursuivi en décrivant l'exposition comme "une occasion unique", car l'Espagne permet rarement à ce type de matériel de voyager à l'étranger.

Parmi les objets exposés figurent un dessin de 1598 représentant un bison américain, une carte de la baie de Pensacola datant de 1698, des documents familiaux sur les habitants des îles Canaries (Isleños) qui ont émigré en Louisiane dans les années 1770 et des illustrations des quartiers des soldats à Baton Rouge datant de 1788. En outre, un portrait grandeur nature de George Washington, datant de 1796, sera prêté par l'Académie royale des beaux-arts San Fernando de Madrid.

"Bien que la Louisiane soit souvent associée à la France, l'importance de l'Espagne dans le développement de la Louisiane et du sud du Golfe est plus importante que ce que l'on pourrait croire", a déclaré M. Lemmon. "Lorsque d'horribles incendies ont détruit la Nouvelle-Orléans en 1788 et 1794, les autorités espagnoles ont promulgué des codes de construction beaucoup plus stricts, qui ont protégé bon nombre des bâtiments que vous voyez aujourd'hui. Ils ont même contribué à protéger la langue française en publiant des proclamations en français et en espagnol, en publiant un journal français et en encourageant l'immigration de réfugiés français saint-dominguois et acadiens."

La Nouvelle-Orléans est la dernière ville de la tournée américaine de l'exposition. Avant d'être présentée ici, "Les fils de la mémoire" a été exposée au New Mexico History Museum de Santa Fe et au El Paso Museum of History au Texas. Après sa visite dans le sud du Golfe, tout le matériel retournera aux archives espagnoles.

"La Nouvelle-Orléans est un point clé de cette exposition, une ville parfaite pour sa clôture", a déclaré González Díaz. "Et il ne pouvait y avoir de meilleur endroit à La Nouvelle-Orléans pour présenter l'exposition que le bâtiment de The Collection sur Royal Street, qui est une maison coloniale espagnole."

L'exposition est présentée en anglais et en espagnol, avec un catalogue d'accompagnement bilingue et en couleur qui détaille tous les documents exposés et contient des essais sur les missions espagnoles dans le Nouveau Monde, la Louisiane sous la domination espagnole et le rôle de l'Espagne dans l'émergence des États-Unis. Le catalogue est disponible dans la boutique de la Collection au prix de 65 dollars.

"The Threads of Memory" est organisé par The Historic New Orleans Collection, Acción Cultural Española (AC/E), le ministère espagnol des Affaires étrangères et de la Coopération et le ministère espagnol de la Culture , avec le soutien de l'ambassade d'Espagne à Washington, D.C. Falia González Díaz, de l'Archive of the Indies, est l'organisatrice de l'exposition, qui est parrainée par la Fundación Rafael del Pino.

Programmation des expositions

En plus de l'exposition, la Collection organisera les événements et programmes suivants en relation avec l'exposition "Les fils de la mémoire : L'Espagne et les États-Unis (El Hilo de la Memoria : España y los Estados Unidos)". Tous les événements ci-dessous sont gratuits.


Mercredi 11 mai 2011

Récital de piano avec Sergio de los Cobos

Visite de l'exposition : 17 h - 18 h 30.

Musique : 18 h 30-20 h.

Cet événement a été rendu possible par le Consul général d'Espagne dans le Sud-Ouest et l'ambassade d'Espagne. Les places sont limitées et les réservations sont nécessaires. Appelez le (504) 523-4662 ou envoyez un courriel à wrc@hnoc.org pour plus de détails.


Série de conférences Bouligny sur la Louisiane espagnole

La conférence Francisco Bouligny, organisée par la Historic New Orleans Collection depuis 2003, est un programme annuel qui examine l'histoire partagée entre l'Espagne et la Louisiane. Cette année, en conjonction avec l'exposition "The Threads of Memory", la Collection présentera une série élargie de quatre conférences.

Chaque programme aura lieu à The Collection, 533 Royal St., de 18h30 à 20h, et l'exposition sera ouverte à la visite de 17h à 18h30. Ces événements sont gratuits et ouverts au public. Visitez www.hnoc.org ou appelez le (504) 523-4662 pour plus d'informations ou pour réserver des places.

Mardi 17 mai 2011

Emily Clark, , titulaire de la chaire Clement Chambers Benenson en histoire coloniale américaine à l'université de Tulane.

"Géographies familiales : Les personnes libres de couleur dans la Nouvelle-Orléans coloniale espagnole".

Mardi 24 mai 2011
Thomas E. Chávez,
ancien directeur du National Hispanic Cultural Center à Albuquerque et du Palace of the Governors History Museum à Santa Fe
"L'Espagne et l'indépendance des États-Unis : Un don intrinsèque"

Mardi 14 juin 2011

Dennis Reinhartz, professeur émérite d'histoire à l'université du Texas-Arlington

"La cartographie européenne du Golfe du Mexique et du Grand Sud-Ouest, 1492-1750"

Mardi 21 juin 2011

Alfred E. Lemmon, directeur du Williams Research Center de The Historic New Orleans Collection
"Following the Paper Trail : La vie quotidienne d'un document colonial espagnol "

###

Notes de l'éditeur :

  • Des images numériques des objets de cette exposition sont disponibles. Veuillez contacter Lauren Noel (laurenn@hnoc.org ou (504) 556-7655) avec votre demande.

À propos de la collection

Fondée en 1966, The Historic New Orleans Collection est un musée, un centre de recherche et un éditeur dédié à la préservation de l'histoire et de la culture de la Nouvelle-Orléans et du sud du Golfe. Situé au cœur du quartier français, The Collection propose des visites guidées, des expositions tournantes gratuites, un centre de recherche et une boutique. Pour plus d'informations, visitez le site www.hnoc.org ou appelez le (504) 523-4662.

La collection historique de la Nouvelle-Orléans - Préserver notre passé pour un avenir meilleur.

Contact :
Lauren Noel, assistante marketing
The Historic New Orleans Collection
(504) 556-7655 | laurenn@hnoc.org

Emily Schmidt, stratège en communication
Gambel Communications
(504) 324-4242 | emily@gambelcommunications.com