J. Stephen Perry, PDG depuis 2002, prendra sa retraite l'année prochaine ; le conseil d'administration choisit Walt Leger III comme successeur de M. Perry pour diriger l'économie culturelle de la Nouvelle-Orléans et son industrie touristique de 10 milliards de dollars.

---

NOUVELLE ORLEANS - 16 décembre 2021 - Éminent dirigeant national du tourisme et leader de longue date de la plus grande industrie privée de la Nouvelle-Orléans, J. Stephen Perry, président et directeur général de la New Orleans & Company depuis 2002, a annoncé son départ du service public et privé à compter du 31 décembre 2022. Aujourd'hui, le conseil d'administration de l'organisation privée et commerciale a voté un plan de succession qui nomme Walter "Walt" J. Leger III, avocat, ancien législateur d'État et directeur général de la New Orleans & Company comme président élu et successeur de Perry à compter du 1er janvier 2023.

New Orleans & Company est l'organisation officielle de vente, de marketing et de commerce de l'industrie du tourisme et de l'hôtellerie. Elle est chargée de générer plus de 10 milliards de dollars de chiffre d'affaires annuel pour l'économie culturelle régionale et d'attirer des voyages de loisirs et culturels, des réunions d'affaires, des conventions, des mariages, des festivals, des événements sportifs et spéciaux à la Nouvelle-Orléans dans un environnement mondial hautement compétitif. Elle compte 1 100 membres cotisants.

M. Perry a pris la tête de la New Orleans & Company, anciennement connue sous le nom de New Orleans Convention & Visitors Bureau (CVB), en août 2002, alors que l'industrie du voyage était encore sous le choc des attaques terroristes du 11 septembre 2001. Il a dirigé l'industrie la plus importante de la ville à travers des crises sans précédent telles que l'ouragan Katrina, la marée noire de BP, l'ouragan Ida et la pandémie actuelle de COVID. M. Perry a dirigé le changement de nom et d'image du CVB, qui est devenu la New Orleans & Company, et a créé et mis en œuvre un modèle de financement unique du secteur privé qui fait l'envie de ses pairs.

Cependant, les contributions de M. Perry à l'économie culturelle de la Nouvelle-Orléans remontent à 1996, lorsqu'il a commencé à travailler comme chef de cabinet de feu le gouverneur Mike Foster pendant près de sept ans, ce qui est considéré comme le chef de cabinet ayant servi le plus longtemps dans l'histoire de la Louisiane. À ce titre, M. Perry a été le principal moteur des négociations menées par la Louisiane en 2001 pour assurer la stabilité financière et le maintien à long terme des Saints de la Nouvelle-Orléans, ce qui s'est avéré crucial lors de la reprise après Katrina. M. Perry a également été le principal négociateur de l'État pour le recrutement et la relocalisation des Charlotte Hornets, qui sont devenus les New Orleans Hornets, aujourd'hui les Pelicans. Il a joué un rôle déterminant dans les efforts de construction du Smoothie King Center, de la phase trois du New Orleans Ernest N. Morial Convention Center, du New Orleans Center for Creative Arts (NOCCA) et du PGA Tournament Players Club, qui accueille le Zurich Classic du PGA Tour. Pendant son mandat, M. Perry était considéré comme le principal défenseur de l'enseignement supérieur de l'État, l'administration Foster ayant alloué des centaines de millions de dollars au financement, aux bâtiments et aux infrastructures de l'enseignement supérieur.

Le gouverneur Foster et son équipe dirigeante, menée par M. Perry, se sont battus pour obtenir et faire adopter une solide réforme de la responsabilisation, des tests à enjeux élevés dans les écoles, une importante réforme de la responsabilité civile pour les entreprises, le programme TOPs qui prévoit la gratuité des frais d'inscription à l'université pour un grand nombre d'élèves de Louisiane, d'importantes augmentations de salaire pour les enseignants et les professeurs d'université, et la création du premier système de Community and Technical College de l'État.

M. Perry a également été un élément clé du petit groupe de travail chargé de sortir Harrah's de la faillite, de faire construire le bâtiment et de créer un modèle de fonctionnement réglementaire opérationnel pour que le seul casino terrestre de l'État puisse ouvrir et prospérer.

Alors qu'il travaillait pour la New Orleans & Company, M. Perry a défendu la Nouvelle-Orléans sur la scène nationale :
- En 2005, il a personnellement accueilli le président George W. Bush dans les bureaux du CVB pour lui faire part des besoins de la région en matière de tourisme
après Katrina.
- M. Perry a été choisi par l'administration Bush pour siéger au conseil consultatif national sur les voyages et le tourisme aux États-Unis et a été l'un des deux seuls membres à être reconduit par l'administration Obama pour deux mandats supplémentaires.
- M. Perry a siégé pendant de nombreuses années au conseil d'administration et a été élu président de la Destination Marketing Association International (DMAI), l'organe directeur international des organisations de marketing de destination (DMO), qui se consacre à la promotion des meilleures pratiques pour 2 800 professionnels de 650 DMO dans 30 pays.
- M. Perry siège actuellement au conseil d'administration et a été pendant longtemps membre du comité exécutif de la U.S. Travel Association, l'organisation nationale à but non lucratif représentant toutes les composantes de l'industrie du voyage. U.S. La mission de Travel est d'accroître les voyages à destination et à l'intérieur des États-Unis.
Au cours de sa carrière, M. Perry a siégé aux conseils d'administration de l'Audubon Nature Institute et du New Orleans Museum of Art, et a siégé pendant plus de dix ans au conseil d'administration de la LSU, dont un mandat de président. Il a coprésidé les recherches qui ont abouti à l'embauche de l'entraîneur Ed Orgeron pour le football et de Will Wade pour le basket. M. Perry était souvent taquiné dans les milieux d'affaires pour sa formation universitaire éclectique en études régionales, langues, littérature et philosophie russes et françaises, sa maîtrise en anthropologie de la LSU et ses premières années en tant qu'archéologue professionnel.

"J'ai eu une histoire d'amour de toute une vie avec la ville de la Nouvelle-Orléans", a déclaré Stephen Perry. "L'intégralité de ma vie professionnelle a été axée sur mon amour de l'enseignement supérieur et mon amour de la culture de la Nouvelle-Orléans. Heureusement, le gouverneur m'a donné sa pleine bénédiction pour mener des investissements massifs dans l'économie culturelle de la Nouvelle-Orléans et dans les négociations difficiles pour gagner notre place de plus petite ville d'Amérique à avoir deux grandes franchises sportives. La Louisiane est mon cœur, mais la Nouvelle-Orléans est mon âme. Diriger la New Orleans & Company pendant deux décennies a été le plus grand honneur et le plus grand privilège qui soit et je ne remercierai jamais assez mes collègues, l'industrie et le conseil d'administration pour l'excitation et l'honneur d'être leur partenaire pendant tant d'années."

David Bilbe, président de la New Orleans & Company en 2021 et directeur général de l'hôtel Omni Royal Orleans, a déclaré : "Beaucoup de gens pensent que les dollars du tourisme arrivent par hasard, mais en réalité, il faut se battre pour les gagner, et c'est le rôle de la New Orleans & Company. Sous la direction de Stephen, la ville a atteint un nombre record de visiteurs, a remporté les appels d'offres pour le Super Bowl, le Final Four et le NBA All Star, a créé des dizaines de milliers d'emplois et de carrières dans l'hôtellerie, a obtenu des investissements essentiels pour la relance et a remporté de multiples prix nationaux et internationaux."

M. Bilbe a poursuivi : "Nous saluons Stephen et sommes convaincus que Walt poursuivra et développera les efforts extraordinaires de Stephen. L'avenir de notre économie culturelle est très prometteur avec le futur leadership de Walt."

Stan Harris, président-directeur général de la Louisiana Restaurant Association et président de la New Orleans & Company depuis 2022, a ajouté : "Walt est un Néo-Orléanais de part en part, il a travaillé en étroite collaboration avec Stephen et a été complètement intégré dans tous les aspects de la vente, du marketing, de la défense, de la budgétisation et de la gestion de crise de la société au cours des deux dernières années. Le conseil d'administration estime que les connaissances de Walt en matière de gouvernement, d'affaires et de notre culture, ainsi que sa capacité innée à rencontrer les gens là où ils se trouvent, font de lui un candidat exceptionnel et bien placé pour représenter notre secteur auprès des décideurs de la nation et du monde entier.

Son leadership tout au long de la pandémie a été essentiel pour soutenir nos efforts en matière de ventes et de marketing, car nous avons collaboré avec les clients pour renégocier les réservations et développer des stratégies afin de poursuivre en toute sécurité les événements prévus. Walt est particulièrement qualifié pour prendre les rênes en ce moment crucial. Le conseil d'administration est confiant dans l'avancement de notre plan de succession afin d'assurer la stabilité alors que nous émergeons d'une période aussi difficile."

Roger Dow, président de l'U.S. Travel Association, a déclaré : "Stephen Perry était l'un des présidents de DMO (organisation de marketing de destination) les plus éminents et les plus novateurs d'Amérique. Il a contribué à la création et à la mise en place d'un grand nombre de nos initiatives nationales, telles que la défense des intérêts, le travail du PAC, notre coalition "Meetings Mean Business" et la croissance du tourisme international, et a créé un modèle national de structure de financement pour les DMO. Il était une voix nationale très respectée et un atout pour la Nouvelle-Orléans. Mon équipe et moi-même avons eu l'immense plaisir de travailler avec Walt Leger au cours des deux dernières années et nous applaudissons sa sélection en tant que successeur de Steve... un coup de maître pour la Nouvelle-Orléans. Walt est l'une des nouvelles figures les plus intelligentes et les plus brillantes de la scène touristique nationale depuis des années et son avenir est illimité".

Walt Leger a ajouté : "Je suis honoré de la confiance que le conseil d'administration m'a accordée et je salue les réalisations singulières de Stephen qui ont conduit à un succès record au cours des deux dernières décennies. Ce n'est que grâce à l'innovation, à la créativité et à un engagement constant envers nos membres et les habitants de la Nouvelle-Orléans que nous pouvons espérer poursuivre sur la lancée des nombreux succès que notre ville a connus au fil des ans. J'attends avec impatience les défis qui nous attendent et je m'engage à ce qu'aucune destination, où qu'elle soit, ne surpasse notre équipe de la New Orleans & Company pour faire en sorte que la Nouvelle-Orléans reste une destination de classe mondiale avec une économie culturelle florissante et une qualité de vie améliorée pour nos résidents."

Avant de rejoindre la New Orleans & Company en 2019, Walt a pratiqué le droit pendant 16 ans... d'abord en tant qu'assistant du procureur de district à la Nouvelle-Orléans, puis pendant 13 ans au cabinet d'avocats Leger and Shaw en tant qu'avocat spécialisé dans l'amirauté et le droit maritime et en tant que plaideur civil. Walt a également été le plus jeune président pro tempore de la Chambre des représentants de Louisiane. Il y a représenté le district 91 de la Nouvelle-Orléans, qui comprend Central City, Uptown, Lower Garden District, Irish Channel, certaines parties de Broadmoor, Gert Town et Hollygrove, de 2008 à 2020.

Walt a grandi dans la paroisse de Saint-Bernard, où ses parents lui ont inculqué l'esprit de service public et d'engagement civique dès son plus jeune âge. Cet esprit l'a accompagné lorsqu'il a obtenu son diplôme avec les honneurs de la Jesuit High School, puis de la Louisiana State University. Diplômé de la Tulane Law School, il a occupé le poste d'assistant du procureur du district de la Nouvelle-Orléans, spécialisé dans les poursuites judiciaires contre les délinquants violents et les trafiquants de stupéfiants. Motivé par le désir de servir sa communauté après l'ouragan Katrina et par la volonté d'améliorer le système de justice pénale, il a de nouveau ressenti la vocation du service public.

Walt a été élu pour la première fois à l'Assemblée législative à l'automne 2007 et réélu sans opposition en 2011 et 2015. Il a été choisi à l'unanimité par ses collègues pour occuper le poste de président pro tempore de la Chambre des représentants de Louisiane en 2012 et à nouveau en 2016, le plus jeune membre à avoir jamais occupé ce poste. Walt a siégé 12 ans à la Chambre avant de la quitter en raison de la limitation des mandats en 2020. Au cours de sa carrière législative, Walt a fait passer plus de cent (100) textes de loi et a été l'un des membres les plus prolifiques et les plus performants de sa génération.

Au cours de sa carrière législative, Walt a été nommé champion législatif plus de quarante (40) fois, soulignant son vaste programme visant à promouvoir les possibilités d'éducation pour les enfants, à réformer le système de justice pénale, à soutenir les victimes de crimes, à réaliser une réforme fiscale et budgétaire, à améliorer la connectivité et les transports, à soutenir le développement économique, à promouvoir le logement abordable, et à protéger et restaurer notre littoral.

Les succès législatifs révolutionnaires de Walt comprennent la création du Revenue Stabilization Trust Fund, du Louisiana Early Childhood Education Fund et du Criminal Justice Reinvestment Program. Walt s'est engagé à faire de la Nouvelle-Orléans et de la Louisiane un meilleur endroit pour vivre, en particulier lorsque lui et sa femme, Danielle, élèvent leurs jeunes filles, Cate et Caroline.

** Note aux médias : Des entretiens individuels avec Perry et Leger seront disponibles entre 13h30 et 15h00 CST le 16 décembre. Pour prendre rendez-vous, veuillez contacter Kelly Schulz ou Mary Beth Romig par courriel ou par téléphone 504-566- 5019.